Selon le U.S. Department of Labor, le génie aérospatial participe aux phases de conception, de développement, d’essai et de production d’aéronefs et de véhicules spatiaux ainsi que des pièces associées. L’ingénieur travaillant spécifiquement avec les avions est appelé ingénieur aéronautique, l’ingénieur travaillant dans le domaine spatial est appelé ingénieur astronautique. Le programme proposé comportant un volet en technologies spatiales, nous avons choisi d’utiliser le terme Génie aérospatial, qui regroupe les composantes aéronautique et aérospatiale.

Sources : Polytechnique de Montréal

Autres renseignements :

Professions liées :

Ingénieur en  aérospatiale

Professionnel du secteur des sciences appliquées qui étudie, conçoit, élabore et dirige les projets de fabrication, de modification, de certification et d'entretien des véhicules aérospatiaux tels que des avions, des hélicoptères, des aéroglisseurs, des satellites et des fusées ou des composantes de véhicules comme des moteurs ainsi que du matériel utilisé à des fins commerciales, scientifiques ou militaires en vue d'obtenir un déplacement sécuritaire, performant et précis de ces véhicules dans l'air ou dans l'espace.

Tâches :

  • Prépare les plans et les devis des véhicules, de leurs éléments et du matériel auxiliaire.
  • Établit les coûts estimatifs en collaboration avec d'autres ingénieurs spécialisés (mécanique, électronique).
  • Met au point et dirige des simulations informatiques de véhicules, de composantes et de systèmes aérospatiaux.
  • Fait des essais en laboratoire avec des modèles réduits afin de valider des concepts (ex. : vérifier la stabilité et le contrôle du véhicule selon sa forme et ses dimensions).
  • Calcule la stabilité des structures, le poids utile, la puissance et la poussée des moteurs ainsi que le comportement en vol.
  • Conçoit et essaie les systèmes de contrôle automatisés.
  • Dirige la construction et les essais de prototypes.
  • Analyse et résout les problèmes rencontrés lors des essais : fatigue et vibration des métaux, effet de la chaleur due à la friction de l'air, relation poids utile-charge à transporter.
  • Surveille la préparation des plans et devis en vue de l'exécution.
  • Conçoit et met au point des véhicules, des composantes et des systèmes aérospatiaux.
  • Planifie la production des pièces, des instruments, des systèmes de contrôle et des moteurs.
  • Prépare les prescriptions du matériel et des procédés utilisés dans la fabrication, l'entretien, la réparation ou la modification des diverses composantes aérospatiales.
  • Supervise l'assemblage des pièces, l'installation des instruments, des moteurs et de tout autre matériel pertinent.
  • Analyse les vols d'essai pour s'assurer que les véhicules soient conformes aux devis et répondent aux normes de sécurité.
  • Élabore des prescriptions d'emploi, des calendriers d'entretien et des manuels pour les opérateurs.
  • Élabore les phases techniques du soutien logistique et opérationnel des véhicules et systèmes aérospatiaux.
  • Enquête et fait des rapports sur les défectuosités des structures ou tout autre composante ou système, les accidents ou incidents, et fait des recommandations pour apporter des mesures correctives.
  • Rédige des rapports techniques et de la documentation technique s'adressant aux utilisateurs ou aux ingénieurs spécialisés.

Source : Repères

Voir les autres professions liées au secteur du génie dans les Forces canadiennes.

Université offrant le programme

Pour plus d'information

Rencontrez la conseillère en information scolaire et professionnelle au local S-207.
Lundi au jeudi : 9 h à 12 h
Vendredi : 9 h à 12 h