Le diplômé en médecine vétérinaire peut exercer sa profession dans le domaine des animaux de compagnie (chiens, chats, petits rongeurs, oiseaux et animaux exotiques), des animaux de la ferme (bovins, porcs, volailles) ainsi que dans les domaines des chevaux, de l'environnement et de la faune. De plus, les activités de la profession ne se limitent pas à l'exercice en population rurale et urbaine qui absorbe à peine la moitié des diplômés. L'hygiène préventive, la salubrité des usines de transformation des aliments, l'inspection des viandes, le contrôle des maladies transmissibles à l'homme, les laboratoires de diagnostics et de recherche et l'enseignement sont autant de sphères d'activité qui intéressent le médecin vétérinaire.

Le titre de docteur en médecine vétérinaire ne confère pas la permission d'exercer la profession. Pour obtenir ce droit au Québec, le nouveau diplômé doit subir avec succès les examens exigés par la Loi auprès de l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec.

Source : Guide pratique des études universitaires du Québec

Autres renseignements :

Profession liée :

Médecin Vétérinaire

Spécialiste du secteur de la santé animale qui  prévient, diagnostique et traite toutes formes de maladies ou d'infections chez les animaux en effectuant des consultations et des examens et en prodiguant des soins dans le but de guérir l'animal malade et de contrôler les risques de contamination des autres animaux et même des humains.

Tâches :

  • Examine les animaux pour déceler les maladies ou la cause de leur état anormal.
  • Effectue ou fait effectuer des analyses de laboratoire, des radiographies et d'autres tests.
  • Donne les traitements aux animaux malades et blessés, remet les os en place, panse les blessures et administre ou prescrit les médicaments.
  • Effectue des interventions chirurgicales et assiste aux mises bas.
  • Fournit des soins obstétriques et dentaires.
  • Administre des vaccins contre les maladies infectieuses (rage, etc).
  • Euthanasie les animaux lorsque leur état l'exige.
  • Pratique des autopsies et des tests de diagnostic en laboratoire.
  • Coordonne la surveillance, la prévention et le contrôle des maladies exotiques pour les animaux assujettis à l'importation et l'exportation.
  • Conseille sur les mesures sanitaires, l'alimentation, l'élevage et le soin des animaux.
  • S'assure de la qualité des produits animaux pour fins de consommation.
  • Conseille les fabricants de produits pharmaceutiques ou alimentaires destinés aux animaux.
  • Surveille, au besoin, les personnes préposées aux soins des animaux.
  • Assume, au besoin, la responsabilité de l'ensemble des activités d'une clinique ou d'un hôpital vétérinaire.
  • Peut surveiller l'élevage des animaux de laboratoire.
  • Peut s'occuper de l'insémination des animaux de ferme.
  • Peut enseigner et effectuer de la recherche en médecine vétérinaire.

Source : Repères

Université offrant le programme :

Pour plus d’information

Rencontrez la conseillère en information scolaire et professionnelle au local S-207.
Lundi au jeudi : 9 h à 12 h et 13 h à 16 h
Vendredi : 9 h à 12 h