Soins infirmiers (180.A0)

Programme ouvert à l’admission d’automne et d’hiver.

Description du programme

La formation en Soins infirmiers (180.A0) s'étale sur six sessions régulières, auxquelles peut s'ajouter une session d'accueil pour certaines étudiantes à l’issue des tests de classement, leur permettant ainsi d'acquérir tous les préalables nécessaires à la réussite des études. L'accessibilité au programme 180.A0 est aussi facilitée par la double entrée, c'est-à-dire la possibilité que la formation débute à la session d'automne ou à celle d'hiver.

Les étudiantes sont encadrées tout au long de leur cheminement par des enseignantes ayant une solide formation et une compétence bien établie. Elles bénéficient également de l'aide d'une enseignante de soins infirmiers, dont le rôle spécifique est d’apporter un support aux étudiantes qui éprouveraient certaines difficultés d'apprentissage au cours de la première année de formation. De plus, elles ont à leur disposition les services offerts par le Collège, notamment le tutorat par les pairs dans ses cours du programme : biologie, psychologie, soins infirmiers, français, etc.

Les étudiantes font leurs stages dans les domaines suivants : médecine, chirurgie, périnatalité, pédiatrie, santé mentale, soins de longue durée et soins ambulatoires.

Une épreuve synthèse fait partie intégrante de la formation. Il s'agit d'une activité d'évaluation sommative au terme de la scolarité, visant à attester l'intégration des apprentissages réalisés dans l'ensemble des cours du programme, et qui prend en compte les compétences déterminées par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie. Elle est obligatoire et sa réussite est une condition nécessaire pour l'obtention du diplôme. De plus, les étudiantes sont préparées, tout au long du programme, à l’examen professionnel de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec. Cet examen se fait à la suite de l’obtention du DEC en soins infirmiers.

La formation collégiale fait partie d’une formation intégrée (DEC en soins infirmiers – Baccalauréat en Sciences infirmières) à l’intérieur d’un continuum de cinq ans. La voie d’accès au marché du travail après les trois premières années de formation est maintenue et permet d’exercer la profession d’infirmière, conditionnelle à la réussite de l’examen professionnel. Cependant, l’étudiante est encouragée à poursuivre ses études pour l’obtention du baccalauréat.

* L’emploi du féminin est d’usage en soins infirmiers et il est utilisé sans aucune discrimination pour alléger le texte.

Perspectives professionnelles

Après avoir réussi tous les cours de son cheminement scolaire de la première année, l’étudiante peut travailler à titre de préposée aux bénéficiaires. Après sa deuxième année complétée, l’étudiante peut travailler à titre d’externe en soins infirmiers, conformément au Règlement sur les actes professionnels qui, suivant certaines conditions et modalités, peuvent être posés par une externe en soins infirmiers.

À son entrée sur le marché du travail, la diplômée exerce son rôle professionnel à titre de candidate à l’exercice de la profession (CÉPI) auprès de personnes et de leurs proches, dans différents établissements publics et privés du réseau de la santé. Elle pourra intervenir, dans le contexte de soins de courte et de longue durée, auprès d’une clientèle en périnatalité, auprès d’enfants, d’adolescents, d‘adultes et de personnes âgées. Elle est susceptible de travailler de jour, de soir ou de nuit.

Le programme Soins infirmiers vise à former des personnes aptes à exercer la profession d’infirmière ou d’infirmier. Les diplômées du programme doivent également, pour obtenir le droit de pratique, réussir l’examen préalable des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ).

L’article 36 de la Loi sur les infirmières et les infirmiers définit de la façon suivante l’exercice de la profession :

L’exercice infirmier consiste à évaluer l’état de santé, à déterminer et à assurer la réalisation du plan de soins et de traitements infirmiers à prodiguer les soins et les traitements infirmiers et médicaux dans le but de maintenir et de rétablir la santé de l’être humain en interaction avec son environnement, et de prévenir la maladie ainsi qu’à fournir les soins palliatifs.

De plus, en vertu de l’article 39.4 du Code des professions, l’infirmière peut, dans l’exercice de ses fonctions, intervenir auprès des individus, des familles et des collectivités en matière d’information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie, des accidents et des problèmes sociaux.

Ce programme constitue une formation initiale. Un certain nombre d’activités professionnelles de l’infirmière, par exemple l’intervention en soins critiques, l’enseignement des soins infirmiers, la gestion,  la recherche, pour ne nommer que celles-là, font appel à des connaissances et à des habiletés cliniques plus poussées qui relèvent d’une formation universitaire. La personne détentrice du diplôme d’études collégiales qui aspire à ces autres rôles pourra poursuivre sa formation à l’enseignement universitaire.



OBJECTIFS GÉNÉRAUX 

Conformément aux buts de la formation, la formation générale est partie intégrante du programme de soins infirmiers. Elle a une triple finalité, soit l’acquisition d’un fonds culturel commun (maîtrise de la langue d’enseignement, s’ouvrir au monde…), l’acquisition et le développement d’habiletés génériques (jugement critique, retour réflexif sur les savoirs…) et le développement de qualités et d’attitudes souhaitables (autonomie, sens critique, ouverture d’esprit).

La composante de formation spécifique du programme vise à rendre la personne efficace dans l’exercice d’une profession, favoriser l’intégration de la personne à la vie professionnelle, favoriser l’évolution de la personne et l’approfondissement de savoirs professionnels et favoriser la mobilité professionnelle de la personne.

COMPÉTENCES DE LA FORMATION SPÉCIFIQUE

  • Analyser la fonction de travail. 
  • Développer une vision intégrée du corps humain et de son fonctionnement.
  • Composer avec les réactions et les comportements d’une personne. 
  • Se référer à une conception de la discipline infirmière pour définir sa pratique professionnelle.
  • Utiliser des méthodes d’évaluation et des méthodes de soins.
  • Établir une communication aidante avec la personne et ses proches.
  • Composer avec des réalités sociales et culturelles liées à la santé. 
  • Relier des désordres immunologiques et des infections aux mécanismes physiologiques et métaboliques.
  • Interpréter une situation clinique en se référant aux pathologies et aux problèmes relevant du domaine infirmier.
  • Établir des liens entre la pharmacothérapie et une situation clinique.
  • Enseigner à la personne et à ses proches.
  • Assister la personne dans le maintien et l’amélioration de sa santé. 
  • S’adapter à différentes situations de travail.
  • Établir des relations de collaboration avec les intervenantes et les intervenants.
  • Intervenir auprès d’adultes et de personnes âgées hospitalisées requérant des soins infirmiers de médecine et de chirurgie. 
  • Concevoir son rôle en s’appuyant sur l’éthique et sur les valeurs de la profession. 
  • Appliquer des mesures d’urgence. 
  • Intervenir auprès d’une clientèle requérant des soins infirmiers en périnatalité. 
  • Intervenir auprès d’enfants ainsi que d’adolescentes et adolescents requérant des soins infirmiers. 
  • Intervenir auprès de personnes recevant des soins infirmiers en médecine et en chirurgie dans des services ambulatoires. 
  • Intervenir auprès de personnes requérant des soins infirmiers en santé mentale.
  • Intervenir auprès d’adultes et de personnes âgées en perte d’autonomie requérant des soins infirmiers en établissement
02 description

Sanction des études :
Diplôme d'études collégiales (DEC)

Nombre d'unités :
91 2/3, dont 65 en formation spécifique

Nombre d'heures-contact :
2 805, dont 2 145 en formation spécifique, incluant 1 035 heures de stages

Préalables du secondaire

STE 4e (Sciences et technologie de l'environnement) ou ST 4e (Sciences et technologie) ou Sciences physiques 436 ou l’équivalent
Chimie 5e ou Chimie 534 (si l'étudiante n'a pas sa chimie de 5e, elle devra suivre deux cours de chimie mise à niveau dans la mesure où le MEERS autorise ce cheminement)

Saviez-vous que?

En 2014, 57 % des diplômés en Soins infirmiers ont poursuivi leurs études à l’université.

Stages en soins infirmiers :

Les stages débutent dès la première session. Au cours des trois années de formation, le Collège vous offre des stages dans une grande diversité d’établissements et de milieux spécialisés, y compris des centres universitaires.

Lieux de stages

Les stages ont lieu le jour ou le soir dans les établissements de santé suivants :

InstitutionAdresse
CHUM
Centre hospitalier universitaire de Montréal
1001, rue Saint-Denis, 5e étage, porte 5907, Montréal
Pavillon Notre-Dame1560, rue Sherbrooke Est, Montréal
Pavillon St-Luc1058, rue St-Denis, Montréal
Pavillon Hôtel-Dieu3840, rue St-Urbain, Montréal
Centre hospitalier universitaire de Ste-Justine
Hôpital Sainte-Justine3175, Chemin de la Côte-Ste-Catherine, Montréal
Centre universitaire de santé McGill
Montreal General Hospital687, avenue des Pins Ouest, Montréal
CSSS Ahuntsic et Montréal-Nord
Centre hospitalier Fleury2180, rue Fleury Est, Montréal
CSSS de Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent
Centre d’hébergement Notre-Dame-de-la-Merci555, boulevard Gouin Ouest, Montréal
Centre d’hébergement St-Joseph-de-la- Providence 11844, avenue de Bois-de-Boulogne, Montréal
CSSS de Laval
Cité de la Santé de Laval1755, boulevard René-Laënnec, Laval
CSSS du Cœur-de-l’Ile
Hôpital Jean-Talon1385, rue Jean-Talon Est, Montréal
CSSS du Sud-Ouest Verdun
Centre hospitalier de Verdun4000, boulevard LaSalle, Montréal
Hôpital du Sacré-Cœur5400, boulevard Gouin Ouest, Montréal
Pavillon Albert-Prévost6555, Gouin Ouest, Montréal
Hôpital juif de réadaptation de Laval3205, Place Alton Goldbloom, Laval
Hôpital Louis-Hippolyte-Lafontaine7401, rue Hochelaga, Montréal
Hôpital Marie-Clarac3530, boulevard Gouin Est, Montréal
Hôpital Santa Cabrini5655, rue St-Zotique Est, Montréal
Institut de cardiologie de Montréal5000, rue Bélanger Est, Montréal
Institut Philippe-Pinel de Montréal10905, boul. Henri-Bourassa Est, Montréal
IUGM - Institut universitaire de gériatrie de
Montréal
4565, Chemin de la Reine-Marie, Montréal

Immunisations et tests requis pour l’admission au stage en milieu hospitalier

L’étudiante s’inscrivant en soins infirmiers doit respecter les exigences de santé établies par le ministère de la Santé et des Services sociaux. L’étudiante doit donc fournir une preuve de vaccination contre certaines maladies avant son entrée dans les milieux de stage. La liste des vaccins ainsi que la procédure à suivre afin de respecter des exigences se trouve au local S-207.

Comportements attendus

Un respect mutuel doit régner entre l’enseignante et les étudiantes dans les cours théoriques, les laboratoires et les stages : l’étudiante doit s’exprimer de façon constructive avec un vocabulaire adéquat, être ponctuelle, travailler dans un climat calme et favorable à l’apprentissage, faire preuve d’ouverture et de tolérance envers les autres et les considérer à leur juste valeur. Bref, elle doit adopter une attitude professionnelle et exemplaire conformément à l’exercice de la profession.

Immatriculation

Pour effectuer un stage en milieu hospitalier, l’étudiante admise en soins infirmiers doit s’inscrire au registre des étudiantes en soins infirmiers de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) et obtenir le certificat d’immatriculation avant le début du stage de formation professionnelle. Les documents ainsi que la marche à suivre en lien avec l’immatriculation sont postés par l’OIIQ, directement chez l’étudiante, suite à son inscription au programme.

Tenue vestimentaire

Une tenue adéquate est requise dans les cours théoriques, laboratoires et stages. Certaines règles touchant la tenue vestimentaire en stage doivent être respectées, par exemple : le port de l’uniforme choisi par le Collège, les souliers fermés, les cheveux longs attachés, le maquillage discret, les ongles courts, etc. Elles s’appuient sur les recommandations de l’OIIQ (La tenue vestimentaire des infirmières. Prise de position, 2006)

Carte d’identité

Pour ses stages en milieu hospitalier, l’étudiante est tenue de porter une carte d’identité.